CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Visiteurs plus satisfaits que les locaux

11 septembre 2017 - 20:02

Osticho-Athois et Péruwelz n’ont pu se départager. Logiquement, Péruwelz souriait plus que le cercle sportif au terme des débats.

 

En deux journées de week-end, le stade des Géants a fait le plein de spectateurs. Après la journée de la Coca-Cola Cup, c’est le sommet de P1 qui attire la foule à la rue de la Haute Forière.

Un derby qui commence bien sous la forme d’une passe en retrait de Blondiau vers François qui passe à côté de l’ouverture du score dès la quatrième minute de jeu. Les deux équipes sont très prudentes et tentent de ne concéder aucune parcelle de terrain à l’adversaire. Cependant, Blondiau s’échappe à nouveau mais son centre-tir lobé n’est pas cadré. On en reste là pour le premier quart d’heure… et la demi-heure initiale. Piéraert tente bien de secouer l’assistance mais son envoi s’envole dans un ciel soudainement menaçant. Juste avant les citrons, Péruwelz commet une erreur via Rigaux dont la passe en retrait trop courte est mise à profit par Ramser qui ne peut néanmoins éviter la sortie parfaite de Montuelle. Si le Pays Vert a eu les meilleures possibilités, le marquoir demeure vierge à la pause.

Physionomie inchangée

Les changements apportés à la pause par Jean-Luc Delanghe entraînaient les visiteurs un peu plus vers l’avant. Mais le danger restait inexistant, que ce soit pour Mercier ou Montuelle. La bataille de l’entrejeu se poursuivait sans grandes envolées… Et pourtant, le débordement de Beugnies offre à Leroy l’occasion de scorer mais la reprise difficile est parée facilement par Piéraert. Dans l’autre sens, le débordement de Ramser est fatal à Montuelle mais Rigaux dégage le cuir sans trop de difficulté. Bref, à dix minutes du terme, on attend toujours le premier tir cadré de la partie… Rien ne viendra malheureusement ravir le cœur des supporters, quel que soit le camp.

Le derby entre les deux leaders de la série aura finalement accouché d’une souris. Misant sur une organisation sans faille, les protagonistes n’ont pu trouver les opes nécessaires aux offensives dignes de ce nom. Le score nul et vierge reflète la majorité de la partie si on excepte deux belles occasions offertes aux locaux en début de partie.

Invaincues après trois journées de compétition, les deux formations régionales continuent de dominer la série. Tout au long de cette tranche initiale?

 

Commentaires

SOIRÉE HALLOWEEN 2017

Halloween

STAGE FOOTBALL EN SALLE