CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Il faudra remettre l’ouvrage sur le métier

19 septembre 2017 - 22:41

Prendre des points n’est pas toujours preuve de sérénité… Pouvoir y ajouter la manière est plus appréciable. Il y a du travail à tous les échelons.

Comme dans les allées de la Rome Antique, place faite aux vainqueurs! C’était la fête à Antoing samedi pour l’inauguration du stade. Une soirée ponctuée par un premier succès du Pays Blanc en élite provinciale. Un gain important acquis face à un concurrent direct pour le maintien. Mais malgré cette victoire, Bastien Chantry, l’un des buteurs du soir, tient à garder la tête froide. «Trois excellents points mais il reste encore du boulot avant de pouvoir tenir tête aux équipes plus réalistes de la série. Un peu plus de physique et de disposition tactique sont nécessaires. Seulement alors, on pourra prétendre a de la constance qui permettra de glaner des points à l’extérieur.»

En ce début de compétition, la différence entre un leader et une lanterne rouge reste minime. Le Pays Vert a failli l’apprendre à ses dépens, lui qui a dû faire preuve de patience avant de venir à bout de Ransart. «Nous ne sommes sortis du piège qu’à force de patience. Ransart nous a mis en difficulté durant plus d’une heure avant de craquer physiquement. Je comprends qu’il soit malheureux de tout perdre à deux minutes du terme mais nous avons démontré que nous étions les plus forts dans le dernier quart d’heure», résume Laurent Vanduille, le manager du Cercle Sportif.

Un point sur neuf

Péruwelz a perdu ses premiers points à domicile. Mais en garder un reste un très bon résultat au vu du match. Thierry Rosvelds, vice-président, ne fait pas la fine bouche: «On s’en sort bien! On devait déjà être mené dans le premier quart d’heure avant que Montuelle n’arrête deux penalties en deuxième période. C’est indéniablement l’homme du match. Face à une très belle équipe de Monceau, on a éprouvé toutes les peines du monde à construire notre jeu.» De ce fait, Péruwelz rétrograde à la quatrième place du classement.

Le ballon tourne toujours carré à Belœil. Cette fois-ci, c’est une décision arbitrale qui enfonce un peu plus les Unionistes dans le fond de classement. Sébastien Terlin commence du coup à trouver le temps long: «Le nul était mérité mais le juge de ligne en a décidé autrement dans les arrêts de jeu. Cela ne fait pas nos affaires. Pourtant, nous avons besoin de points le plus vite possible pour ramener la sérénité au sein du noyau. La solution serait avant tout de respecter les consignes. Tenir le zéro derrière après la pause n’a duré que deux minutes! Je tiens néanmoins à souligner la prestation de Colin Delitte qui est sorti du lot ce dimanche.»

La santé de la Montkainoise inspire également quelques inquiétudes même si Roméo Seka reste confiant. «C’est hallucinant d’observer nos erreurs individuelles défensives. On ne gagnera pas de rencontre comme ça. Mais nous ne devons pas perdre espoir. Il reste encore beaucoup de matches pour nous reprendre. On doit simplement continuer à bien travailler: serrer les lignes, éviter les erreurs et marquer nos occasions de but. Je reste confiant car il y a de la qualité dans le groupe, nanti, qui plus est, d’un excellent physique.»

 

Commentaires

SOIRÉE HALLOWEEN 2017

Halloween

STAGE FOOTBALL EN SALLE