CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Le Pays Blanc pour la passe de deux

8 octobre 2017 - 10:11

Après avoir écarté le Pays Vert, le Pays Blanc se rend à Péruwelz avec détermination. Les Montkainois ont de leur côté déjà une rencontre à six points à jouer.

AC Le Rœulx - Montkainoise : Gosselies : RUS Belœil : Pays Vert : Symphorien : Péruwelz : Pays Blanc : Dimanche à 15 hDimanche à 15 hDimanche à 15 hDimanche à 15 h

«Ce match tombe à un bon moment. Nous sommes en effet dans une très bonne spirale avant ce match à six points.» Piero Rizzo ne s’y trompe pas. Ce duel entre Le Rœulx et la Montkainoise sera déjà important pour le moral des protagonistes… Côté tournaisien, on espère que le changement d’entraîneur produira le fameux choc psychologique. «Jérémy Descarpentries sera dans la tribune ce dimanche. J’officierai sur le banc de touche, précise Patrick Minet, le T2. La semaine a été plutôt chaotique et mouvementée. Cela ne doit pas nous empêcher de bien jouer dimanche. On doit revenir du Rœulx avec quelque chose, un point au moins si pas les trois.»

C’est un autre contexte qui attend les Belœillois même si le gain des points devient également important. Face au leader gosselien, Sébastien Terlin a tout à gagner: «Il y a moins de pression quand on se rend chez le leader. Gosselies est clairement l’équipe en forme du moment avec des automatismes bien en place. On ne peut que causer la surprise. Ce serait très bien car on ne peut plus se permettre d’attendre trop longtemps. On a mis le doigt sur nos erreurs de notre dernière sortie en espérant qu’elles ne se reproduisent plus. Les retours de Baneton et d’Ergo devraient aussi stabiliser notre secteur défensif.»

Après son premier revers de la saison, le Pays Vert entend rebondir rapidement. Face au promu symphorinois dès ce dimanche si possible. «Je veux surtout assister à une réaction de mon groupe. Je désire revoir de l’impact dans les duels et de la création dans le jeu, tout ce qui a été absent durant quarante-cinq minutes à Antoing. Ce qui m’attriste le plus, c’est d’avoir encaissé trois buts alors que nous avons l’une des meilleures défenses de la série. Certes, Thulier et Piéraert étaient absents lors de cette rencontre mais l’effectif est assez armé pour pallier ces défections.»

Après le Pays Vert, Péruwelz! Le promu antoinien fait le tour de ses voisins. Julien Labarrère se rendra à la Verte Chasse avec confiance: «On sort renforcés après une superbe rencontre. De match en match, nous progressons, en nous adaptant à cette nouvelle série. Même si le terrain péruwelzien n’est pas identique au nôtre, nous souhaitons y faire un résultat. Un “ six sur six “ nous sortirait du fond de classement.» Après une défaite imméritée à Soignies où le PFC méritait au moins l’unité du match nul, Jean-Luc Delanghe entend bien rester maître à domicile même si son noyau est amoindri par quatre suspensions pour disputer le derby. «Nous payons notre manque de maîtrise et de maturité dans la gestion de notre comportement. On doit apprendre à se faire bousculer sans pour autant réagir. Se reprendre ce dimanche ne sera pas facile. On ne met pas trois buts en une période au Pays Vert sans avoir de réels atouts. Et le Pays Blanc en dispose avec des individualités qui possèdent le niveau de la nationale. C’est même un crève-cœur de voir quelques-uns de ces garçons jouer en P1. Avec un tel potentiel, Antoing doit viser bien plus haut qu’un simple maintien en élite hennuyère.»

 

Commentaires