CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Un premier tour orné de surprises

5 décembre 2017 - 14:32

Le promu symphorinois doit disputer la première place du classement à Gosselies lors d’un match à rejouer. Voilà une surprise parmi d’autres.

Trois équipe dans le top cinq et deux qui ferment la marche! Tel est le bilan de nos formations régionales à mi-parcours de ce championnat de P1. Étonnant? Non à une exception près qui confirme les prédictions d’avant-saison… La mauvaise surprise, c’est évidemment Belœil. Comme lors de la dernière saison, l’Union doit faire face à une infirmerie surpeuplée mais aussi à un manque certain de réussite.

«Ça ne tombe pas pour nous»

Ce fut encore le cas en derby à Antoing ce dimanche où les hommes du duo Terlin-Paul ne méritait pas de perdre. Korentin Huin le confirme: «C’est un revers malheureux. Dans une rencontre fermée quasi sans occasion, le nul aurait été plus logique. Nous avons même effectué des changements pour gagner ce match après l’exclusion locale alors que nous étions bien dans la rencontre. Mais c’est nous qui avons encore offert le but à notre adversaire. Cela ne veut pas tomber de notre côté. Mais nous allons continuer à travailler au sein d’un groupe qui demeure soudé et solidaire. Il faut espérer que le second tour ne ressemble pas au premier.»

«Pas tous concernés!»

La situation de la Montkainoise est moins surprenante. Le noyau monté à la hâte ne répond pas aux attentes présidentielles. «Nous cumulons les erreurs individuelles… De plus, tout le monde ne semble pas concerné par la situation du club. On ne retrouve pas chez chacun la bonne mentalité affichée chez les jeunes que nous incorporons ces dernières semaines», stipule Patrick Minet, coach qui, pour rappel, a pris le relais de Thierry Procureur.

Retrouver le Pays Vert sur le podium n’est pas une surprise. On pouvait même s’attendre à le voir encore grimper sans quelques absences dominicales. Ce fut encore le cas dimanche contre le Rœulx. «Nous éprouvons des difficultés contre les équipes de bas de tableau, confirme Laurent Vanduille. Nous ne devons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Le Pays Vert réalise parfois des non-matches, des prestations qui sont insuffisantes pour un prétendant au top trois de la division.»

«Un jour sans à oublier»

Après une excellente campagne en Coupe de Belgique, Péruwelz tient son rang en P1. Sans nécessairement briller, il totalise les points non sans connaître ici et là quelques absences. Thierry Rosvelds l’a constaté dimanche face à Pâturages: «C’était un jour sans à oublier très vite. Pâturages a toujours pris le jeu à son compte, nous empêchant de revendiquer quoi que ce soit au terme des nonante minutes. Même si nous avons été meilleurs en seconde période, cela restait trop pauvre offensivement pour effacer une entame de match catastrophique.»

On savait que le noyau des Antoiniens recélait bel et bien des individualités capables de briller à ce niveau. Finalement, c’est l’ensemble qui en profite avec une très jolie quatrième place et un objectif de maintien qui est quasi déjà acquis pour le promu. Steve Artisien accepte tous les points. «Avec tous nos absents, on a commencé le derby pour un point. Au final, on en prend trois en infériorité numérique. C’est parfait même si ce n’est pas mérité pour Belœil. Je tiens bien à tirer mon chapeau à tous mes joueurs. C’est un groupe qui évolue à l’image du secteur défensif qui ne prend plus de buts en ce moment», conclut le coach.

Commentaires