CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

Presse - SudPresse - "Le Pays Vert en tête sur tous les plans"

22 janvier 2018 - 09:15

Le Pays Vert a l’ambition de décrocher le sacre. Dans ce contexte, les hommes de Michael Browaeys se doivent de faire le plein de points face aux formations du bas de tableau. Les  Athois ont rempli leur mission face au quatorzième classé malgré un départ poussif.

Arnaud Mercier se détendait bien sur un coup franc de Gauvain Bilinska (2e). Au départ d’une approximation de Quentin Piéraert, Ransart était de nouveau dangereux mais Keleba Kouyaté se heurtait au dernier rempart athois (9e). Le Pays Vert s’est ensuite ressaisi et les visiteurs n’ont plus vraiment existé. Suite à une brillante reconversion offensive, Christopher Blondiau parvenait à décaler du bout du pied le ballon vers Jason Vandeville qui plaçait hors de portée du gardien de but ransartois.

L’équipe de Michael Browaeys a ensuite plié la rencontre en fin de première période sur une phase pour le moins confuse. « Guillaume Delfairière a dans un premier temps shooté », décrit Sven Leleux, l’auteur du 2-0. « Le keeper adverse a été pris à contrepied car j’ai dévié le ballon. Un défenseur de Ransart a dégagé le cuir mais il avait franchi la ligne d’environ trente centimètres ». 

Après le 3-0, les visités auraient pu planter un quatrième goal via un penalty. Gil Paternostre, victime de la faute, a tenté de se faire justice mais sa tentative était détournée par Luka Lazitch. « Nous sommes passés à côté des dix premières minutes mais Arnaud Mercier a fait le job pour éviter l’ouverture du score. Après, nous avons bien géré les événements et marqué dans des moments clés ». Les Athois ont bien fêté leur succès surtout qu’ils reprennent les commandes de la série après le partage du Symphorinois.

Concentré sur la deuxième tranche

Ils sont également bien partis pour remporter la seconde tranche. « Le gain de ce classement partiel est effectivement notre objectif à court terme ». Les Géants comptent une unité d’avance sur le Pays Blanc et le PAC. Pour la suite des événements, le leader de la P1 pourra se reposer sur un noyau dont le potentiel s’accroît de jour en jour. « Theo Daubechies a livré une belle prestation en défense », souligne Sven Leleux. « Il représente désormais une alternative de choix quand l’un des deux membres de notre paire centrale n’est pas là. Gil Paternostre monte aussi en puissance ».

Ils signent un 7/9 depuis la reprise - Les Athois enfin solides en janvier

Michael Browaeys redoutait cette rencontre même si les Ransartois se démènent pour se sauver. « Ils sont mine de rien difficiles à manoeuvrer avec leurs bons atouts offensifs », observe le coach des Athois. « Ils ont laissé des espaces une fois que nous avons mis le premier but. Le résumé du match est plus que positif avec aucun but encaissé et pas de blessé à déplorer ». Avec son 7/9, le Pays Vert n’a jamais aussi bien entamé une année. « La saison passée, nous avions enregistré plusieurs partages à cette période »

© Grégory Lefrancq – SudPresse – 22/01/2018

PAYS VERT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

RANSART . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0

Les buts : 14e Vandeville, 43e Leleux, 81e Eckhaut

Pays Vert : Mercier, Delfairière, Daubechies, Piéraert, F. Dubois, Vallera, Leleux (85e Dewulf), François (77e Paternostre), Vandeville, Blondiau (88e Jallow), Eckhaut

Ransart : Lazitch, De Maeyer, Befahy, Perfetto, Dufer, Mureddu (43e Niati Fika), Belgnaou (85e Grégoire), Bilinska, Venezia, Kouyaté (72e Vandercruyssen), Hardy

Carte rouge : 72e Venezia

Commentaires