CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

Presse - L'Avenir - "Le Pays Vert passe aux commandes"

23 janvier 2018 - 09:24

Que ce soit au classement général ou bien à la tranche, le Cercle Sportif mène les débats alors que Belœil se donne un peu d’air.
   

Le score du match entre le Pays Vert et Ransart est logique et permet aux Cerclistes de prendre la tête du classement. Et pourtant, il aurait pu être inversé durant les quatre premières minutes du match! Adrien Vallera ne dément pas. «On est mal entré dans la rencontre. Mercier nous a sauvés en sortant deux belles parades. Quand on s’est réveillé, nos coups d’accélérateur ont fait très mal à Ransart. Deux buts en première période nous ont permis de gérer la suite. Et le troisième a causé quelques frustrations dans les rangs visiteurs mais c’est normal lorsqu’on se bat dans le fond de tableau. Ce sont trois bons points pour la tranche pour laquelle il reste deux rencontres à appréhender correctement.»

D’un pays à l’autre, du vert au blanc, il n’y a presque plus qu’un pas à franchir. Le promu épate la galerie sans se poser trop de question. Même une troisième place au classement et la possibilité de décrocher la tranche n’émeuvent pas Julien Labarère. «Avec une défense inédite, on a eu des difficultés à rentrer dans la rencontre. Mais un rééquilibrage à la pause a tout changé. Ce succès nous permet de rester dans le coup pour la tranche. Mais face à PAC Buzet, on aura surtout l’occasion d’écarter un concurrent direct. Profitons-en tant que nous sommes biens.»

Un défouloir dominical!

Péruwelz est, lui, rentré dans les rangs, passant dans la colonne de droite après un revers à Monceau pour lequel Jean-Luc Delanghe a trouvé une explication. «Je suis dégoûté par l’arbitrage. On a été honteusement volé. Le premier but local n’en est pas un car le ballon n’a pas franchi la ligne et le second est entaché d’un hors-jeu manifeste. On signalera un hands évident non sifflé dans le rectangle moncellois et deux fautes flagrantes sur Alliotte ignorées dans les 16 mètres. Il est désagréable de constater que des juges de ligne n’ont pas la condition physique pour suivre un match ou pour d’autres de voir qu’un match de foot est un défouloir pour évacuer les frustrations de la semaine. Dommage pour une partie qui s’est jouée dans un bon esprit…»

Belœil peut souffler! Même s’il s’est fait peur, les trois points sont tombés dans sa besace et Luc Paul n’en demandait pas plus: «On ne va pas se plaindre de notre week-end, les autres résultats nous sont aussi favorables. Le maintien se jouera jusqu’au bout entre les mal lotis. C’est pourquoi il est important de remporter les rencontres à domicile. Mais je reste confiant car certains joueurs retrouvent la forme et les renforts apportent déjà un plus à l’équipe.»

Le bonheur belœillois cause le malheur kainois. L’Association est à nouveau dernière et se voit obligée de vivre de regrets. «Nous ne pouvons pas être déçus de la prestation mais seulement du résultat. Mais une mauvaise interprétation de l’arbitre nous prive d’une égalisation qu’on aurait méritée face à une équipe locale pas supérieure dans le jeu», précise amèrement Patrick Minet.

© Laurent Becquart – L’Avenir – 23/01/2018

Commentaires

REPAS DES CHAMPIONS

CLASSEMENT P1

1. Pays Vert Ost.-Ath A   62 29 19 5 5 54 24 +30
2. Pays Blanc A   57 29 17 6 6 68 42 +26
3. St-Symph.   52 29 14 5 10 50 36 +14
4. Houdeng A   51 29 15 8 6 56 37 +19
5. Pt-à-C.-Buz.   49 29 14 8 7 55 42 +13
6. ASH Monceau   47 29 14 10 5 47 46 +1
7. Soignies   46 29 15 13 1 44 52 -8
8. Royal Gosselies Sport   42 29 13 13 3 46 42 +4
9. SG-Tertre-Haut. A   42 30 11 10 9 42 36 +6
10. Péruwelz A   40 29 11 11 7 35 34 +1
11. Beloeil A   38 29 12 15 2 57 53 +4
12. Le Roeulx A   37 29 10 12 7 40 52 -12
13. Pâturages   34 29 8 11 10 45 40 +5
14. Quevy-Mons B   23 29 6 18 5 29 61 -32
15. Ransart   19 29 5 20 4 24 51 -27
16. Montkain. A   16 30 5 24 1 23 67 -44