CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Frustration rime avec déception

7 février 2018 - 07:21

Leader avant le coup d’envoi, le Pays Vert a vu s’envoler le gain de la deuxième tranche face à un adversaire très réaliste. Pays Vert - PAC Buzet : 1 - 2

Le match entre concurrents directs pour le gain de la tranche débute à l’avantage des locaux.

Mieux en place, le Pays Vert fait reculer les Carolos dans leur camp mais ne parvient pas encore à inquiéter Tumson.

Dominer sans marquer provoque souvent de la frustration. Elle est d’autant plus grande quand les visiteurs déflorent le marquoir sur leur première incursion dans le camp local. Le but est issu d’une phase arrêtée, comme c’est souvent le cas dans le chef des gars de Roch Gérard, bottée par Cuypers et dévié du front par Hauben (0-1, 21e). Le Pays Vert réagit mais ne s’approche toujours pas valablement du domaine visiteur. Seul Eckhaut tente un heading qui s’égare loin de l’objectif. Et en contre, les visiteurs sont proches du doublé en deux minutes mais Mercier réalise des prouesses pour maintenir ses couleurs dans la rencontre (33e et 35e).

La partie s’emballe. Sur l’action suivante, Blondiau est seul devant Tumson au petit rectangle mais le portier garde le dernier mot. Fievez n’aura pas plus de réussite juste avant la pause, laissant les visiteurs au commandement pour regagner les vestiaires.

Exclusion sévère

La reprise n’est guère différente du début de rencontre. Le Pays Vert domine son sujet mais tarde une nouvelle fois à se créer des occasions de but. Il faut attendre la fin du quatrième quart d’heure pour voir Blondiau frapper vers le mauvais côté du poteau. Quelques secondes plus tard, c’est Eckhaut qui se heurte à la solidarité composée de Murrone et Tumson.

Et tout comme en première période, PAC Buzet frappe sur son premier contre. Nze Bonkomo récupère un ballon à septante mètres de son but et poursuit sa course sur l’aile gauche avant d’ajuster Mercier d’un superbe envoi en pleine lucarne (0-2, 62e). Quel réalisme froid des visiteurs…

Les Cerclistes jettent leurs dernières forces dans la bataille. Oneda est bien près de tromper son propre gardien avant que Paternostre ne voie deux de ses envois flirter avec les montants de Tumson.

L’intérêt de la rencontre est relancé à six minutes du terme lorsqu’une faute est commise sur François dans le rectangle. Blondiau prend Tumson à contre-pied sur la transformation de la sanction (1-2, 84e).

Les derniers instants sont crispants. Sur corner de Paternostre, Piéraert ne parvient pas à cadrer sa tentative de la tête. Ce sera la dernière occasion d’une partie que le Pays Vert achève à dix après l’exclusion d’Eckhaut pour injure. La tranche s’envole pour les locaux, dépassés in extremis par le Pays Blanc…

Commentaires

REPAS DES CHAMPIONS

CLASSEMENT P1

1. Pays Vert Ost.-Ath A   62 29 19 5 5 54 24 +30
2. Pays Blanc A   57 29 17 6 6 68 42 +26
3. St-Symph.   52 29 14 5 10 50 36 +14
4. Houdeng A   51 29 15 8 6 56 37 +19
5. Pt-à-C.-Buz.   49 29 14 8 7 55 42 +13
6. ASH Monceau   47 29 14 10 5 47 46 +1
7. Soignies   46 29 15 13 1 44 52 -8
8. Royal Gosselies Sport   42 29 13 13 3 46 42 +4
9. SG-Tertre-Haut. A   42 30 11 10 9 42 36 +6
10. Péruwelz A   40 29 11 11 7 35 34 +1
11. Beloeil A   38 29 12 15 2 57 53 +4
12. Le Roeulx A   37 29 10 12 7 40 52 -12
13. Pâturages   34 29 8 11 10 45 40 +5
14. Quevy-Mons B   23 29 6 18 5 29 61 -32
15. Ransart   19 29 5 20 4 24 51 -27
16. Montkain. A   16 30 5 24 1 23 67 -44