CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Le froid gèle les positions au classement

28 février 2018 - 19:51

Que ce soit dans le haut ou dans le bas de classement, rien n’a sensiblement bougé. On reporte le suspense à la semaine prochaine.

Et un adversaire de moins. Sur la route du titre, le Pays Vert s’est débarrassé de Tertre, un adversaire toujours versatile. Laurent Vanduille anticipe déjà le rendez-vous suivant: «Les bénévoles ont été fantastiques dans l’aménagement du terrain mais à l’impossible, nul n’est tenu. Dans ces conditions, le rencontre n’a pas été très académique. Mais les trois points sont dans la poche et c’est l’essentiel. Place à la Montkainoise, notre bête noire… Et j’espère que l’expérience des années précédentes ne se répétera pas.»

Le Pays Blanc se plaît bien dans le sillage du leader. Sans pression, le promu reste un concurrent drôlement coriace pour les Cerclistes. «Tout nous réussit pour le moment. Même fêter un anniversaire la veille ne nous prive pas de victoire. Mais on a quand même vu la différence quand Jef Rjillo est monté au jeu…», narre Julien Labarrère à qui il est arrivé une drôle de mésaventure. «L’arbitre m’a craché dessus!» «Je confirme, admet Serge Lukalu, coach ransartois. Il a été catastrophique. On lui doit d’ailleurs notre défaite.»

Ça commence à urger!

La défaite de la Montkainoise est à mettre en parallèle avec les succès de Belœil et du Rœulx. Et c’est ainsi que les écarts grandissent encore alors que la situation de Solre inquiète en nationale. «Je suis déçu car PAC Buzet ne s’est pas montré supérieur à nous dans le jeu alors qu’il hante le faîte, déclare Patrick Minet. Mais une fois de plus, il a manqué la concrétisation et un peu d’agressivité dans le domaine défensif… On peut émettre des regrets, car on a démontré que l’on avait du potentiel. Il n’aura pas manqué grand-chose pour revenir avec une récompense.»

Avec douze points de retard sur Belœil à huit journées de la fin, les Montkainois n’auront plus guère le choix durant les semaines à venir. D’autant plus que les Unionistes n’en finissent plus de grignoter leur retard sur les concurrents au classement… Sébastien Terlin fait ses comptes: «Je ne pense pas que nous avons volé notre victoire à Pâturages. Voilà trois points de plus en tous les cas! Certes, nous ne sommes pas revenus sur Péruwelz, mais notre victime du jour est à présent à notre portée. Dimanche, nous recevrons Le Rœulx avec comme but de prolonger notre bonne série.»

David Bourlard expliquait son revers par d’autres mots: «Le moins mauvais a gagné! J’avais pourtant bien pointé la solide force offensive belœilloise, mais mes consignes n’ont pas été suffisamment respectées..»

Ça y est! Péruwelz a renoué avec le succès. Une victoire incontestable qui aura vu Kyllian Herpin signer son retour en P1 par deux réalisations. «J’ai d’abord été étonné de ma sélection en P1. Il y avait longtemps! Puis, j’ai vu que j’étais titulaire et enfin, je marque deux fois. Ce succès va faire du bien au moral après notre bilan de deux points sur vingt-quatre! L’ambiance dans le vestiaire en avait pris un coup. Maintenant, il faut juste espérer que cette belle victoire n’est pas un fait isolé et qu’elle en appellera d’autres.» À noter au passage que Thibaut Guelton a resigné à Péruwelz.

Commentaires