CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Voyage à l’autre bout de la Belgique

4 août 2018 - 13:52

Au tour précédent, la P1 de Weywertz a sorti sur son terrain une équipe de D3 amateurs. Le Pays Vert a tout intérêt à se méfier des Liégeois. Weywertz - Pays Vert : Dimanche à 16 h

Une semaine après être passé par le chas de l’aiguille lors de son déplacement chez le voisin belœillois, le Pays Vert continuera son parcours en coupe nationale une nouvelle fois en déplacement mais de l’autre côté de la Belgique. Direction Weywertz, un village de la commune de Bütgenbach en région germanophone! Les Athois auront droit à quelques bonnes heures de bus… «En effet, c’est loin! On est début août mais on a déjà droit à un fameux déplacement. Bon, c’est le jeu de la Coupe de Belgique et de son tirage, on fait avec! Le but sera de ne pas faire tous ces kilomètres (NDLR: un total de 420 bornes pour l’aller et le retour) pour rien», s’exclame Fabrice Milone.

Le coach du Pays Vert s’est quelque peu renseigné sur son adversaire du jour. Une P1 liégeoise qui a réussi une performance au tour précédent en sortant Meix-devant-Virton, une D3 amateurs. «Sur sa pelouse et sur un score de 1-0, complète l’entraîneur des Athois. Pour Weywertz, la donne du match de dimanche sera quasi la même que celle du week-end dernier: il jouera sur son terrain et face à une D3. Méfiance du coup! On a reçu deux ou trois petits tuyaux concernant cette équipe et on s’est procuré quelques extraits de vidéos de ses matches via la télé locale. On s’attend à une opposition assez physique mais à ce niveau-là, on a du répondant. Et puis, si le côté négatif de ce match est le long déplacement, le côté positif est qu’on jouera sans doute sur une belle pelouse. On pourra donc aussi faire valoir notre jeu pour recevoir une D2 au tour prochain.»

Un jeu qui s’améliore au regard de la sortie amicale effectuée en milieu de semaine face aux Francs Borains. «On s’est incliné 0-2 mais le RFB ne nous a pas baladés. J’étais très satisfait de l’organisation globale de l’équipe. Le bloc a bien mieux coulissé que face à Belœil. Il y avait un gros mieux! La circulation de balle était aussi plus fluide. Notre jeu moins haché! J’ai d’ailleurs vu quelques belles séquences. Mais s’il y avait de bonnes choses, il y a encore également des réglages à apporter, tempère Fabrice Milone. Il y a un manque de coaching sur le terrain entre les joueurs. Je prends l’exemple du premier but encaissé face aux Francs Borains. On a l’avantage d’avoir un Quentin Pieraert qui, de par sa puissance, peut amener le surnombre en phase offensive depuis sa position de défenseur. Mais il est primordial de le couvrir quand il le fait. Mercredi, la seule fois où il monte, on ne coulisse pas bien, on perd le ballon et on encaisse. Ce sont des petits réglages mais on voit qu’ils coûtent souvent cher s’ils ne sont pas bien au point. Maintenant, on a encore trois bonnes semaines pour être prêt pour le championnat», conclut un coach qui devrait bien pouvoir compter sur son gardien Arnaud Mercier dimanche et sur Thulier, épargné ces derniers jours. À noter aussi qu’Eckhaut se réentraîne depuis le fin de la semaine.

Commentaires