CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Place à Stockay, Solières et Berchem!

7 août 2018 - 15:27

Après s’être qualifiés à Ethe, Weywertz et Rochefort, la REAL, le Pays Vert et Renaix peuvent penser au prochain tour de la Coupe à disputer à domicile.

Trois sur quatre! La logique a été respectée ce week-end en Coupe de Belgique pour nos clubs régionaux. Face à des équipes de P1, la REAL, le Pays Vert et Renaix partaient favoris et ont assumé leur statut en se qualifiant. Par contre, en visite à Rebecq, une D2 amateurs, Tournai était plus vu comme l’outsider dans son affrontement du second tour. Non sans avoir livré une belle prestation, les «Rouge et blanc» se sont en effet inclinés. «Mais rien n’a été simple dans ce match, confirmait-on dans les rangs rebecquois samedi soir. Tournai nous a surpris en début de rencontre de par son bon pressing. Et a profité de nos largesses défensives pour mener 0-2. On est tombé sur une belle équipe qui a encore des progrès à réaliser, ce qui est logique vu la jeunesse de ses joueurs, mais qui aura son mot à dire en D3.» Le compliment valait sans doute le déplacement. Carl Deviaene ne contredisait pas cette analyse rebecquoise. Il regrettait juste les quelques approximations commises qui ont permis aux locaux de revenir dans la rencontre et le manque de fraîcheur physique. Mais quoi de plus normal avec un noyau qui doit encore être étoffé face, qui plus est, à un adversaire évoluant une division plus haut et à peine revenu d’un stage de plusieurs jours.

Le scénario parfait du Pays Vert

Et si ce n’est pas passé pour Tournai, le parcours des Athois, Acrenois et Renaisiens se poursuivra le week-end prochain. Ceux-ci rencontraient tous des équipes de P1 et si le résultat final est le même avec une qualification assurée, la façon dont elle a été acquise était différente. Pour le SK, on peut parler de relative facilité bien qu’il ait frôlé, à l’image de son gardien de but Tom Henneton, le gros coup de chaud sur le terrain de Rochefort. Menés 2-0, les Renaisiens ont su réagir, empilant sept buts grâce notamment à des inspirés Alexandre Frutos et Mohamed Achahbar. Au tour suivant, les «Bommels» tenteront de poursuivre leur aventure. Ça se passera à domicile face à Berchem, adversaire qui évolue, comme eux, en D2 amateurs. Adversaire qui s’est aussi qualifié facilement en dominant Lauwe 1-4.

Du côté du Pays Vert, c’est une véritable impression de maîtrise qui est ressortie du déplacement à Weywertz. Un premier but à la demi-heure, un second à l’heure de jeu et un dernier en fin de rencontre: le scénario parfait pour éviter tout stress! Les Athois ont donc géré à la perfection un long déplacement qui ne leur était pas tout à fait étranger. Hasard du tirage de la coupe, dimanche, les joueurs du Pays Vert se retrouvaient non loin de Waimes, un village voisin de Weywertz, où ils étaient allés en stage en juillet. Ils ont d’ailleurs pu aller se restaurer à la buvette du club local avant la rencontre, après le long trajet de 3 h en car. De déplacement, il n’en sera pas question ce dimanche-ci puisque le club athois recevra Solières, un rude adversaire jouant en D2 qui a sorti Rhisnes au tour précédent.

La stabilité défensive de la REAL

Favorite à Ethe, la REAL a dû attendre la fin de match pour assurer sa place au troisième tour. Succès étriqué dans les chiffres mais les Acrenois n’ont finalement jamais été mis en grand danger sur la pelouse de la P1 du club luxembourgeois. La stabilité défensive, voilà une des satisfactions dans le camp acrenois! Un aspect du jeu que Grégory Vandenbulcke avait déjà souligné après le succès 0-1 en amical à Alost: «On a joué avec deux jeunes joueurs dans l’axe. Mais Nathan Leyder et Arthur De Coninck montrent déjà une certaine maturité. Ils tiennent le coup et sont bons dans les duels; c’est prometteur! À confirmer…» Dès le prochain week-end avec la venue de Stockay, une D3 ambitieuse qui a d’ailleurs sorti Ciney, une D2, dimanche.

Commentaires