CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir: Stressés puis à dix: mission difficile

27 août 2018 - 07:46

Aische a été sans pitié avec le Pays Vert qui, trop tendu pour sa première en D3, a loupé son début de match avant de voir son gardien être exclu à la 20e minute. Pays Vert - RJ Aische : 0 - 2

Pour ses débuts en nationale, le Pays Vert était en adéquation avec sa Ducasse! Promu en D3A, il était dans la peau du berger. Face à lui, il y avait Goliath, un Aische qui avait fini quatrième la saison dernière à ce même étage mais dans la série B. Vous connaissez l’histoire: il arrive que le petit David terrasse le géant; et il arrive que ce ne soit pas le cas car pétrifié par l’enjeu. Du samedi après-midi, sur la Grand-Place d’Ath, David n’a pas battu Goliath. Et du soir, sur la pelouse du stade des Géants, trop stressé et trop respectueux, le Pays Vert, n’a pas vaincu Aische.

Entre deux équipes qui lançaient leur saison avec de l’incertitude – le Pays Vert devant s’adapter à une division supérieure et Aische devant découvrir la série A de la D3 et donc un autre foot! – on pouvait s’attendre à une entame équilibrée. Mais les visiteurs se montraient bien plus présents et plus précis dans le jeu. À l’image d’une action au quart d’heure qui aurait déjà pu coûter le 0-1, Ath était trop brouillon: sur un coup-franc anodin, Pieraert ratait un dégagement de la tête qui finissait sur la barre d’Arnaud Mercier qui avait pourtant prévenu de sa sortie. Le portier était six minutes plus tard l’un des acteurs principaux du premier fait marquant de la partie: il sortait pied en avant hors de son rectangle à la rencontre de Marrazza qui s’écroulait; l’arbitre accordait la faute au gardien avant de se raviser sur les conseils de son assistant et changer totalement d’avis: faute pour Aische et rouge pour le dernier rempart athois! À charge du petit frère, César, de prendre le relais dans les cages. Il ne pouvait rien à la 32e sur la frappe enroulée de Detienne (0-1). Une demi-heure plus tard, rebelote: Detienne plaçait un tir à ras de terre qui finissait au fond des filets via le poteau (0-2). Un but qui mettait Aische à l’abri d’un retour du Pays Vert qui, bien qu’à dix, était mieux dans son match après le repos. De la tête, Eckhaut avait failli mettre à profit une sortie loupée de Prevot alors que Hospied plaçait au-dessus et frappait ensuite trop mollement.

Une défaite donc pour démarrer mais une belle réaction en infériorité numérique face à un Aische qui a bien maîtrisé son sujet.

 

«À onze, on ne perd pas le match»

Ismaël Dauoud est l’un des rares nouveaux venus dans le noyau du Pays Vert. Samedi, ils n’étaient d’ailleurs que deux renforts à être alignés d’entrée de jeu par Fabrice Milone qui a toujours dit vouloir privilégier la continuité: Quentin Hospied et donc l’ailier de 28 ans qu’on avait déjà appris à connaître à Renaix et à Tournai!

Un joueur très à l’aise techniquement qui amène en plus sa grinta et que l’on sentait souvent proche de prendre le dessus sur Gauthier Piret, l’arrière gauche d’Aische ne semblant pas des plus à l’aise dans son travail défensif: «Le coach m’a demandé d’insister sur mon flanc car il sentait que mon opposant direct était parfois en difficulté. J’ai essayé mais c’était compliqué car à dix, il fallait aussi plus travailler en zone de reconversion défensive, précisait à la fin de la partie Ismaël Dauoud qui revenait aussi sur l’exclusion de son gardien. Il sort, il télescope l’attaquant qui y va aussi franco dans le duel: je peux comprendre que le ref donne coup-franc pour Aische et, à la limite, une carte jaune à Arnaud mais la rouge, c’est très dur surtout qu’à la base, il avait accordé une faute en sa faveur! Cette exclusion nous a désorganisés au début, notre médian Arnaud Patout ayant dû céder sa place à César Mercier, et notre adversaire en a profité pour inscrire le 0-1. Malgré ça, on a été bon après le repos car dans le vestiaire, on a insisté sur le fait qu’on était trop respectueux, trop stressé. En seconde période, on a poussé et on a eu quelques occasions. À onze, on ne perd pas ce match même si en face, il y avait une bonne équipe qui a fait preuve de gestion.»

«On a bien eu raison de se méfier de ce Pays Vert»

Sourire de rigueur dans les rangs d’Aische à l’issue d’un succès logique: «Un premier match, c’est toujours spécial pour tout le monde!

On sort d’une belle saison l’an passé mais ici, on part dans l’inconnu suite à notre changement de série, confiait le coach Emmanuel Rousselle. Et je me méfiais du Pays Vert, champion de sa P1 avec une belle avance et peu de buts encaissés. Ça veut dire quelque chose lorsque l’on connaît les qualités des équipes du Hainaut… J’avais dit aux joueurs que cette saison, on aurait droit à un autre football. Ils me prouvent que ça pouvait leur convenir aussi. Il y a ce fait de match avec l’exclusion mais elle me paraît logique. Elle tombe au plus fort de notre domination. Puis, il y a les buts de Kim Detienne qui font la différence et permettent de lancer idéalement notre saison.»

Commentaires

oct.
18:00
Stade des Géants - Ath

CLASSEMENT D3

1. CS Brainois   10 4 3 0 1 10 5 +5
2. Tournai   8 4 2 0 2 7 1 +6
3. Union Namur FLV   7 4 2 1 1 13 6 +7
4. Stade Brainois   7 3 2 0 1 4 0 +4
5. Aische   7 4 2 1 1 6 7 -1
6. R. Symphorinois   7 4 2 1 1 4 5 -1
7. J Tamines   6 4 2 2 0 6 5 +1
8. RJ Wavre   6 4 2 2 0 6 8 -2
9. Ent. Manage   5 3 1 0 2 3 1 +2
10. AQ Mons   5 4 1 1 2 6 6 0
11. Entente Binchoise   5 4 1 1 2 6 7 -1
12. Ostiches   4 4 1 2 1 5 7 -2
13. Jette   4 4 1 2 1 3 6 -3
14. Léo Uccle   1 4 0 3 1 6 9 -3
15. Ganshoren   1 4 0 3 1 5 11 -6
16. Stockel   1 4 0 3 1 2 8 -6