CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

Sud Presse-Eddy Broos: «Je veux être respecté par les joueurs de Tamines»

5 octobre 2018 - 10:24

Eddy Broos (47 ans), ex-coach de Pesche, Jemeppe et Fernelmont, a été nommé officiellement ce jeudi nouvel entraîneur de la Jeunesse Tamines en remplacement de Vincent André qui a démissionné la veille. Le coiffeur de Spy dit vouloir continuer à travailler dans la philosophie du club mais pas de la même façon que son prédécesseur.

Eddy Broos, vous êtes le nouveau coach de la Jeunesse Tamines. Cela s’est fait rapidement après la démission de Vincent André. Racontez-nous comment cela s’est passé ?

« Mardi soir, j’ai entendu que Vincent André n’avait pas donné entraînement car il était fatigué. J’ai alors proposé à un dirigeant de lui donner un coup de main s’il le voulait. Mais ce n’était pas à moi à lui proposer, cela ne se fait pas. Le lendemain, j’ai loupé un appel du président de Tamines Jesus Roman qui m’a laissé un message. Je l’ai rappelé et c’est là qu’il m’a annoncé la démission de Vincent. Je lui ai alors proposé de le faire changer d’avis en l’épaulant mais visiblement, c’était irrécupérable et le mal était profond. Il m’a alors dit que j’étais le candidat idéal pour le remplacer. »

Comment avez-vous réagi ?

« J’étais choqué par la démission de Vincent et sincèrement, je ne m’attendais pas à ce qu’on me propose le poste. Mais visiblement, les dirigeants avaient déjà pensé à moi si pareil scénario se produisait, ce qui est valorisant pour moi. J’ai sonné à Vincent qui m’a aussi soutenu auprès des comitards. Il est vrai que je suis au club pratiquement tous les jours depuis 5 ans puisque mon fils évolue à Tamines (ndlr : il est gardien en U16 et U19 interprovinciaux). Certains disent que je venais aux matches de l’équipe première dans l’espoir de remplacer Vincent mais c’est faux, je venais par passion et jamais je ne me serais proposé, ce n’est pas mon style. Jésus a dit que je connaissais bien le club et qu’il aimait mon franc-parler, il sait que je ne me laisserai pas marcher sur les pieds. Il est vrai que je peux être assez dur dans mes paroles. »

Qu’en est-il de votre staff ?

« Je compte bien être soutenu par le staff déjà en place qui ne changera donc pas, sauf si on ne veut pas travailler avec moi. J’ai déjà une discussion avec l’entraîneur des gardiens Christophe Delfosse, le kiné et le délégué Jean-Pierre Micalazzi. Ils ont l’air d’avoir apprécié mon discours. Je dois encore m’entretenir avec le T2 Fabrice Lekeux. Pour avancer, il faudra qu’on se dise les choses, qu’on me dise ce qui allait et ce qui n’allait pas. Je vais laisser les 2 entraînements par semaine par respect envers les joueurs mais il faut que ce soit réciproque. Je ne reprends pas Tamines pour être aimé mais pour être respecté. Je veux continuer dans la philosophie du club mais j’ai ma propre façon de travailler et je précise que ma seule casquette sera celle de T1. Avec moi, on ne sera plus 25 le jeudi à l’entraînement mais bien 16 pour déjà préparer le match du week-end. Il ne faut donc plus parler de Vincent ou me comparer à lui. Le seul mot que je veux bien entendre sur lui, c’est « respect », pour tout ce qu’il a fait pour le club. »

A peiné nommé, vous avez déjà donné l’entraînement de ce jeudi soir. Quel a été votre discours aux joueurs ?

« Je ne suis pas le gars qui va faire un poème mais j’ai essayé de trouver les mots juste pour les toucher. Je leur ai dit que s’il y avait le moindre problème ou une question, ma porte était ouverte. Je leur ai dit qu’on repartait d’une page blanche, que les compteurs sont remis à zéro, qu’on ait 17 ou 35 ans. Ce jeudi, on était forcément dans la précipitation et je n’ai pas eu beaucoup de temps pour préparer cet entraînement. Mais j’attendais déjà une réaction sur le terrain dès ce jeudi et dès ce dimanche à Ath. Avec moi, on peut faire du mini-foot ou jouer en vétérans, on peut sortir jusqu’à 5h du matin du moment qu’on preste le dimanche. Je veux que les joueurs reprennent goût au foot. Ils doivent aussi former un vrai groupe et bloc sur le terrain mais aussi à la buvette. J’aimerais aussi une complicité avec les supporters. Mais cela ne se fera pas du jour au lendemain. »

Voilà deux ans que vous n’avez plus coaché en équipe première après votre dernière expérience de deux saisons à Pesche. On imagine que le football vous manquait…

« Oui clairement cela me démangeait, même si j’entraîne toujours la sélection ACFF U13 et que j’ai fait aussi du scouting pour Meux. »

Vous allez quand même avoir la pression des résultats, d’autant que c’est la première fois que vous allez entraîner en Nationale…

« La pression, qu’on soit en P4 ou en Nationale, on l’a toujours en tant que coach. Notre mission sera le maintien et je sais qu’il y a du travail. Mais je connais les qualités du groupe et je suis sûr qu’on peut se sauver. Je veux prouver que les transferts de Vincent André étaient bons. Jouer Ath puis recevoir Mons ne sera pas facile mais on fera déjà un premier bilan dans deux-trois matches. Mais si dans trois semaines je dois sauter car cela ne fonctionne pas, tant pis, c’est le foot. Mais c’est en tout cas un plaisir de pouvoir travailler dans un club comme cela qui est à cinq minutes de chez moi puisque j’habite Moustier. Je remercie déjà les dirigeants de m’offrir ma chance. »

Vincent Chenot

Commentaires

4ÈME WEEK-END MOULES

CLASSEMENT D3

1. CS Brainois   17 7 5 0 2 15 7 +8
2. Tournai   15 7 4 0 3 13 2 +11
3. Union Namur FLV   14 7 4 1 2 20 7 +13
4. RJ Wavre   12 7 4 3 0 14 13 +1
5. Stade Brainois   12 7 3 1 3 8 4 +4
6. Jette   11 7 3 2 2 8 8 0
7. Léo Uccle   10 7 3 3 1 16 9 +7
8. Aische   10 7 3 3 1 10 13 -3
9. J Tamines   9 7 3 4 0 8 12 -4
10. Ent. Manage   9 7 2 2 3 7 7 0
11. AQ Mons   8 7 2 3 2 10 11 -1
12. Ostiches   8 7 2 3 2 8 10 -2
13. Entente Binchoise   8 7 2 3 2 9 12 -3
14. R. Symphorinois   8 7 2 3 2 7 10 -3
15. Ganshoren   2 7 0 5 2 7 18 -11
16. Stockel   1 7 0 6 1 4 21 -17