CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Beaucoup de spectacle mais qu’un point!

26 novembre 2018 - 08:30

Marquer quatre buts et devoir se contenter d’un point, c’est dur! Les Athois sont sortis frustrés de leur duel face à Ganshoren marqué par le triplé de Ramser. Pays Vert - Ganshoren : 4 - 4

Une semaine après leur off-day face à Uccle, on a bien senti les Athois concernés d’entrée de jeu ce dimanche contre Ganshoren. Au regard de la manière dont ils sont montés sur le terrain, emmenés par leur capitaine Dubois qui les haranguait déjà, on avait compris qu’on aurait affaire au bon visage des locaux. Et pourtant, Ganshoren se montrait encore plus hargneux en début de partie... Au quart d’heure, Kombi répondait à une tentative de Mszanecky. Il le faisait victorieusement d’un tir croisé imparable: 0-1! Ça commençait mal pour le Pays Vert et son gardien Mercier qui devait ensuite sortir le tir de Cortvriendt. À la demi-heure, c’était encore les visiteurs qui mettaient le nez à la fenêtre avec Garcia qui était contré par Mercier. C’était alors le moment choisi par les hommes de Fabrice Milone pour partir à l’assaut du but de De Reymaeker. Ce dernier dégageait mal un centre de Vandeville mais personne ne pouvait en profiter! Sur l’autre flanc, Dubois ajustait sa passe vers Mszanecky mais sa tête manquait de puissance! La troisième occasion était la bonne pour le Pays Vert. Sur son côté droit, le très remuant Vandeville y allait encore d’un bon centre; après un cafouillage au premier poteau, Ramser était à l’affût au petit rectangle et poussait le ballon au fond: 1-1. La fin du premier acte était alors exclusivement athois: Mszanecky forçait deux fois De Reymaeker à se coucher; le portier était ensuite battu sur un centre de Hospied bien repris par Fiévez mais le buteur était signalé hors-jeu; plus que limite!

Valentin Ramser voit triple

À la reprise, le Pays Vert repartait sur les mêmes bases mais la douche était glaciale à la 50e lorsque Garcia réussissait une frappe lobée qui surprenait Mercier (1-2). Il était à deux doigts de récidiver 50 secondes plus tard mais son essai léchait la barre. Comme en première mi-temps, les Athois réagissaient bien et même très bien. Sur un centre du rentrant Dauoud, Ramser doublait la mise des siens et son compteur personnel sur ce match; sa tête piquée ne laissait aucune chance au gardien bruxellois! Le buteur était ensuite à la besogne quand il s’arrachait pour récupérer un ballon qu’il transmettait à Vandeville dont le centre trouvait Eckhaut pour le 3-2. Pas le temps de savourer le fait d’être pour la première fois aux commandes du match que Ganshoren rétablissait l’égalité par Glouftsis. Après que celui-ci ait eu la balle du 3-4 au bout du pied, c’est encore ce diable de Ramser qui prenait à défaut l’arrière-garde visiteuse. À la 87e, il tentait en un temps un lob magistral qui faisait trembler les filets pour le 4-3: l’instinct du buteur tout simplement! Le Stade des Géants explosait et croyait tenir un succès mérité au regard de la débauche d’énergie mais il était écrit que ça devait se passer différemment. À la 89e, un ballon traînant dans la surface était mis à profit par Arcangeli pour faire 4-4. Un match totalement dingue!

Plusieurs choses ont marqué ce match fou comme la première du très jeune Charles Bourlart – on y reviendra dès demain! – mais aussi et surtout les trois roses plantées par Valentin Ramser après avoir déjà inscrit un doublé dimanche dernier.

Le «serial buteur» est bel et bien de retour! «Oui, on peut dire ça», rigolait-il avant de grimacer malgré les félicitations de son président: «Très bien joué, Val», lui glissait Philippe Dubois. «Merci, président! Mais ça fait chier (sic), ça ne rapporte rien.» Un point malgré tout! «OK, répondait l’attaquant du Pays Vert, mais ce n’est pas assez! Quand tu marques quatre fois à domicile, tu dois gagner à tous les coups. Maintenant, on doit s’en vouloir à nous-mêmes. Si Ganshoren n’est pas battu, c’est qu’on l’a bien voulu! Offensivement, on a fait le travail et derrière, il y a eu des approximations qui ont été fatales Ça arrive, personne ne blâme personne. Souvent, depuis le début de saison, c’est la défense qui nous porte à bout de bras, commentait encore Valentin qui a retrouvé ses sensations au bon moment, avant le derby à Tournai. Chacun sait que ce sera un match spécial pour moi! Celui-là, je ne veux pas le rater et j’ai remis l’ouvrage sur le métier pour en être après des semaines difficiles. Je suis hors-service après ce match, cela faisait longtemps que je n’avais plus joué 90 minutes mais que cela fait du bien! Dès le début, j’ai senti que j’étais bien. Et comme je marche à la confiance… Cinq goals en deux matches, c’est vraiment génial!» Et voilà Tournai prévenu.

Commentaires

PÂQUES 2019

CLASSEMENT D3

1. CS Brainois   27 11 8 0 3 21 9 +12
2. Union Namur FLV   24 11 7 1 3 30 10 +20
3. Tournai   20 11 5 1 5 16 6 +10
4. Stade Brainois   18 11 5 3 3 15 11 +4
5. R. Symphorinois   18 11 5 3 3 16 14 +2
6. AQ Mons   17 11 5 4 2 16 14 +2
7. Aische   17 11 5 4 2 17 18 -1
8. RJ Wavre   16 11 5 5 1 21 22 -1
9. CS Pays Vert Ostiches-Ath   15 11 4 4 3 14 14 0
10. Jette   14 11 4 5 2 18 19 -1
11. Léo Uccle   13 11 4 6 1 21 14 +7
12. Ent. Manage   13 11 3 4 4 11 12 -1
13. J Tamines   9 11 3 8 0 10 22 -12
14. Entente Binchoise   9 11 2 6 3 14 25 -11
15. Stockel   8 11 2 7 2 12 27 -15
16. Ganshoren   6 11 1 7 3 15 30 -15