CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Un derby entre un Tournai optimiste et un Pays Vert frustré

27 novembre 2018 - 08:59

Même si quelques joueurs et Carl Deviaene louaient le jeu proposé par les Tournaisiens, ceux-ci perdent du terrain sur la tête avant le derby face à Ath. Si on a retrouvé une attaque percutante au Pays Vert, on a perdu une défense qui ne laissait pas grand-chose à ses adversaires jusqu’il y a peu.

Sale week-end pour les Tournaisiens: les deux premiers ont gagné et l’écart se creuse – treize et dix points de retard sur le Cercle brainois et sur Namur désormais, soit un véritable gouffre! – tandis que Quévy-Mons prend trois points d’avance et deux victoires de plus; Aische, lui, «saute-moutonne» aussi le FC pour une unité de plus. Quatre points, c’est le maigre matelas qui sépare Tournai, cinquième d’un petit peloton de quatre équipes dont… un Pays Vert qui n’a pas eu le bonheur de faire beaucoup avancer son bilan malgré deux matches à domicile. Mais il est évidemment inutile de préciser l’importance de l’affrontement du week-end prochain.

Les feux sont pourtant au rouge…

«Si on joue comme ça contre nos voisins athois, je ne suis pas du tout inquiet. Dimanche, il y avait beaucoup d’envie, de volonté.» Tout comme la semaine passée, notre impression est quelque peu divergente de la vision des choses du coach Carl Deviaene. Pas question d’un non-match mais on se dit qu’il y avait vraiment moyen de faire mieux avec un peu plus de cohésion-concentration-motivation: comment Sow a-t-il pu inscrire trois buts alors qu’on savait bien qu’il était le joueur à tenir à l’œil? Comment la défense centrale a-t-elle pu quasiment prendre le thé dans son canapé sans avoir été inquiétée en première période? C’est surtout la stérilité offensive qui inquiète.

Dès que l’équipe se prend un but, on sait que ce sera très difficile et on commence à se cacher! «Avec beaucoup de jeunes qui jouent les matches dans leur tête.»

«Des faits de jeu ont orienté la partie mais je trouve qu’on a fait un bon match devant un très bel adversaire, constatait Khader Hassan qui était aligné pour la deuxième fois à la pointe de l’attaque. Courir après le score n’était pas évident mais l’équipe a bien réagi après la double concession. Actuellement, on a de grandes difficultés à marquer… Le remède est simple: se remettre à l’ouvrage et corriger ce qui ne va pas.»

L’entrée de Gassama a bonifié un groupe qui avait besoin de davantage de percussion dans son secteur offensif: «Je suis au service de l’équipe. Si le coach estime que je dois être sur le banc, je respecte son choix même si, en tant que compétiteur, je ne pouvais être que dégoûté de ne pas débuter. J’aurais bien aimé être titulaire mais c’est à moi de travailler pour récupérer ma place. J’ai essayé d’apporter ce que je pouvais mais la défaite est amère. On s’est bien battus mais il a manqué le petit brin de chance. OK, on éprouve pas mal de soucis pour inscrire des buts mais ça va revenir. La trêve va faire du bien.» Avant cela, il y aura toutefois le Pays Vert, Wavre puis Jette, contre qui il faudra faire carton plein!

La piqûre a fait du bien

S’il y a bien un joueur à qui on ne peut rien reprocher, c’est Florian Delacourt qui a tout fait pour animer le secteur offensif: «Je crois avoir réalisé une bonne prestation… Pour des raisons personnelles, j’avais loupé deux entraînements et le coach a voulu me piquer histoire de rappeler qu’il y a des règles à respecter. Ça m’a fait du bien. L’équipe a bien joué, c’est un de ses meilleurs matchs au niveau qualitatif, on est sur la bonne voie malgré la défaite. J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer en tout cas. Offensivement, j’ai donné quelques bons ballons et à titre personnel, c’est vrai que j’ai été chercher mon but.»

Aligné aux côtés de Quansah, Julien Désire analysait le bon match de son équipier: «Il a le physique, le timing de la tête, de la présence et de la vitesse. L’équipe a fait un bon début de match mais il a suffi d’une petite erreur de concentration et de placement pour que le marquoir indique 2-0. On a commencé à poser le jeu ensuite tout en ayant pas mal de difficultés dans les dix-quinze derniers mètres. Mouctar a apporté un plus mais il peut encore être plus performant physiquement. Il reste du travail. À nous de bosser avant le derby.»

Par quoi commencer? Par les félicitations ou par les reproches? Par le sentiment qu’offensivement, le Pays Vert est plus que jamais paré ou par l’impression que ça se fait au détriment d’une solidité défensive qui a un peu disparu? Il y a tant à dire de ce partage 4-4 signé par les Athois à domicile face à Ganshoren. Un adversaire qui, ceci dit, est avant-dernier mais qui ne va pas le rester: «On a eu la poisse en début de saison avec les blessures mais le groupe se reforme. On va mieux», confiaient les dirigeants bruxellois. Pas de doute que le regain de forme se confirmera encore pour cette équipe qui peut compter sur un Garcia clairvoyant et habile balle au pied et un Gloufsis qui, à 37 balais, continue à peser de tout son poids sur les défenseurs adverses.

«Beaucoup de mal à digérer»

Démarrons par le négatif! C’est par là que Fabrice Milon a entamé son analyse. Un discours qui n’a pas duré des plombes, le coach du Pays Vert ayant eu du mal à accepter le résultat final alors que son équipe avait pris deux fois les devants, la seconde à trois minutes du coup de sifflet final! «Ce score de 4-4 est dur à accepter. Personnellement, j’ai beaucoup de mal à le digérer… Je dois même dire qu’il ne passe pas! Comme la semaine dernière on avait connu un off-day face à Uccle, on avait à cœur de se rattraper avec ce second rendez-vous à domicile. Et je suis content de la réaction globale des gars. Même menés à 0-1 puis à 1-2, ils ont réagi avec notamment un schéma en 4-3-3 après le repos. Il a posé pas mal de problèmes à Ganshoren. Avec aussi cette prestation incroyable de Valentin Ramser! Il a montré la voie à suivre et a été récompensé avec ses trois buts. Je suis déçu pour lui que ça ne nous rapporte qu’une unité.»

Le Pays Vert a clairement laissé filer deux points en raison de deux derniers buts encaissés évitables: « Le but du 3-3 est issu d’une erreur individuelle. Cela peut arriver! Personne n’est à l’abri. Je ne blâme pas Adrien Vallera qui réalisait jusque-là un top-match à l’arrière droit sur son mauvais pied. Le goal du 4-4 m’embête plus! Mais c’est quoi ce ballon qui traîne trop longtemps dans notre rectangle. On a au moins deux fois l’occasion de le balancer en tribune. On avait tout en main, on a manqué de lucidité. Vu le scénario, vu l’évolution du score, je sors déçu et frustré de ce nul qui ne nous fait pas avancer.»

Mieux à deux ou trois devant

Le Pays Vert reste malgré tout bien au chaud à la huitième place. Mais il est vrai que les réceptions d’Uccle et de Ganshoren auraient dû déboucher sur un autre bilan. Le un sur six est insuffisant et cela, surtout au regard de la productivité de la ligne d’attaque. Six buts en deux sorties, c’est beaucoup! «On est mieux en place, on se trouve plus facilement. On voit aussi que ça marche mieux dans des systèmes à deux ou trois devant», notait Isamaël Dauoud dont la rentrée à la pause en vrai numéro dix a fait beaucoup de bien. Auteur d’un triplé, Valentin Ramser ne pouvait le contredire: «Je me sens plus à l’aise avec un soutien proche de mes équipiers, expliquait-il avant de passer à la prestation collective. Il y a des buts qu’on doit éviter de prendre mais ça arrive! Ce qui m’embête, c’est ce bilan d’un point pris face à Uccle et Ganshoren à la maison. Ce sont des concurrents directs pour le maintien. On se devait de faire mieux, disait l’attaquant qui, en l’espace de 105 minutes – un petit quart d’heure le week-end dernier et un match complet dimanche! – a score cinq fois, soit un but toutes les 21 minutes. J’ai connu une période creuse. Cela m’a fait réfléchir. Ça m’a même fait du bien…» Et même beaucoup de bien car au-delà de son triplé, Valentin aura véritablement impressionné de par ses courses, son impact mis dans les duels, ses déviations, sa conservation de balle et ses ballons arrachés; un match d’attaquant plein comme on le savait capable d’en signer!

Commentaires

PÂQUES 2019

CLASSEMENT D3

1. CS Brainois   27 11 8 0 3 21 9 +12
2. Union Namur FLV   24 11 7 1 3 30 10 +20
3. Tournai   20 11 5 1 5 16 6 +10
4. Stade Brainois   18 11 5 3 3 15 11 +4
5. R. Symphorinois   18 11 5 3 3 16 14 +2
6. AQ Mons   17 11 5 4 2 16 14 +2
7. Aische   17 11 5 4 2 17 18 -1
8. RJ Wavre   16 11 5 5 1 21 22 -1
9. CS Pays Vert Ostiches-Ath   15 11 4 4 3 14 14 0
10. Jette   14 11 4 5 2 18 19 -1
11. Léo Uccle   13 11 4 6 1 21 14 +7
12. Ent. Manage   13 11 3 4 4 11 12 -1
13. J Tamines   9 11 3 8 0 10 22 -12
14. Entente Binchoise   9 11 2 6 3 14 25 -11
15. Stockel   8 11 2 7 2 12 27 -15
16. Ganshoren   6 11 1 7 3 15 30 -15