CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-«C’est une preuve qu’on travaille bien»

29 novembre 2018 - 10:27

Philippe Dubois est un dirigeant comblé. Le président du Pays Vert voit le derby à Tournai comme une belle récompense pour un club qui a gardé ses valeurs. RFC Tournai - CS Pays Vert : Samedi à 20 h

Il est le garant de la stabilité d’un club qui grandit et continuera sans nul doute à grandir mais à un rythme raisonnable. Et son comité ne s’y est pas trompé en le confirmant à la tête du club jusqu’en 2023! Philippe Dubois est le président heureux du Pays Vert. Un dirigeant fier de son équipe fanion qui s’apprête à passer une petite visite chez son voisin tournaisien en guise de conclusion d’un premier tour d’ores et déjà réussi. Mais c’est aussi un dirigeant fier de voir que le projet axé sur la jeunesse locale n’est pas incompatible avec la présence en nationale.

Président, le Pays Vert promu mais septième avec 19 points, c’est…

Plus que positif! J’avais tablé sur un point pris par match en me disant que 30 points à l’issue de la saison sont suffisants pour se sauver. Si on réussit un aussi bon second tour que le premier, on sera à plus de 35 unités. On est dans le bon. Mais prudence! On voit que cette D3 est imprévisible. Là où on pensait ne pas prendre de points, on en a pris; et là où on pensait en prendre, on n’en a pas pris ou peu! Je nous croyais capables de faire mieux qu’un 4 sur 9 à l’issue de notre triptyque bruxellois mais cela n’a pas été le cas. Méfiance donc!

La faute à des prestations à domicile compliquées…

Contrairement aux années précédentes, on n’est plus imbattable chez nous! À la maison, on avait cette capacité à avoir une défense de fer. C’est moins le cas depuis le début de la saison mais je note quand même qu’Arnaud Mercier, notre gardien, a réussi cinq clean-sheets, ce qui prouve qu’on a gardé nos qualités défensives.

Qualités que l’on n’a pas trop vues dimanche passé face à Ganshoren…

Suite à ce partage 4-4! Quand j’ai vu Valentin Ramser inscrire son troisième but qui est juste remarquable, j’ai cru qu’on avait gagné. Puis, il y a eu cette dernière égalisation de Ganshoren qui m’a frustré mais qui n’est pas illogique. Un point, c’est déjà mieux que rien. Je m’attarde plus sur le fait que ça fait trois fois qu’à domicile, on encaisse en toute fin de partie. C’était déjà arrivé contre Tamines et le CS Brainois. Tâchons que ça ne reproduise pas ce samedi!

Ce match à Tournai est-il spécial?

Oui et non! Ce qui me plaît, c’est que je me dis qu’on va jouer au Varenne. Il y a cinq ans en arrière, à l’époque d’Ostiches, c’était inimaginable! Enfin si, on y allait mais en tant que P2 pour un amical face aux espoirs locaux. Ici, c’est pour du vrai! Notre équipe première va jouer face à celle du FC Tournai!

C’est une récompense?

Oui et c’est la preuve qu’on a bien bossé au Pays Vert. Le club a progressé. C’est une énorme fierté car cela a été fait en respectant nos engagements de départ. On a gardé notre projet de base mis sur la table en 2015: faire jouer des Athois en équipe première. On est monté en P1 puis en D3 mais on voit qu’il y a de la continuité dans ce projet. On n’a pas recruté à tout va parce qu’on montait en nationale.

Vous faites dans le local mais dans le très bon local…

Le tout dernier exemple est Charles Bourlart qui a vécu ses premières minutes en D3 à 16 ans dimanche passé! Je suis fier de voir cela.

La D3 ne vous a-t-elle pas fait peur?

Quand on est monté en P1, je savais qu’on avait tout pour jouer le haut de tableau. Mais la D3, c’était la grosse inconnue malgré la présence de routiniers comme Hospied, Leleux et Eckhaut. Toutefois, le reste du noyau découvrait la nationale. Même en jeunes, tous nos gars n’avaient connu que le foot provincial. Mais ça marche car le groupe a gardé ses valeurs: le travail et la solidarité, au-delà du talent! C’est aussi le mérite de notre staff technique. Fabrice Milone, Vincent Massy et Laurent Brock sont des gars du coin, attachés à la formation de nos jeunes.

Quasi tous vos joueurs sont issus de la région d’Ath; n’est-ce pas la grande différence avec le voisin tournaisien?

Peut-être! À vrai dire, je ne connais pas bien le noyau de Tournai. La D3, c’est nouveau; je connais mieux la P1! Mais oui, d’après ce que j’ai pu entendre, le RFCT, un club que je respecte vu son passé, recrute plus facilement que nous car il a un autre projet: lui veut monter en D2, nous voulons juste rester en D3! Ce qui me fait dire que ce samedi soir, les joueurs locaux auront sûrement plus à perdre que nous.

Commentaires

PÂQUES 2019

CLASSEMENT D3

1. CS Brainois   27 11 8 0 3 21 9 +12
2. Union Namur FLV   24 11 7 1 3 30 10 +20
3. Tournai   20 11 5 1 5 16 6 +10
4. Stade Brainois   18 11 5 3 3 15 11 +4
5. R. Symphorinois   18 11 5 3 3 16 14 +2
6. AQ Mons   17 11 5 4 2 16 14 +2
7. Aische   17 11 5 4 2 17 18 -1
8. RJ Wavre   16 11 5 5 1 21 22 -1
9. CS Pays Vert Ostiches-Ath   15 11 4 4 3 14 14 0
10. Jette   14 11 4 5 2 18 19 -1
11. Léo Uccle   13 11 4 6 1 21 14 +7
12. Ent. Manage   13 11 3 4 4 11 12 -1
13. J Tamines   9 11 3 8 0 10 22 -12
14. Entente Binchoise   9 11 2 6 3 14 25 -11
15. Stockel   8 11 2 7 2 12 27 -15
16. Ganshoren   6 11 1 7 3 15 30 -15