CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Jonathan Eckhaut vit le foot sans pression

9 décembre 2018 - 08:42

À 33 ans, le milieu de terrain du Pays Vert reste un joueur performant mais ne se tracasse plus… Le foot, c’est pour le plaisir de s’amuser. Et cela se voit sur le terrain! RJ Aische - Pays Vert : Samedi à 20h

Le derby et le premier tour derrière eux, les Athois peuvent désormais se tourner vers la suite de leur saison qu’ils espèrent aussi bonne que leurs premiers mois en nationale. Neuvième avec 19 points à la mi-saison, «rien ne va mal» comme le dit si bien Jonathan Eckhaut! Le gaucher du Pays Vert est prêt à repartir au charbon le temps de deux matches avant de profiter d’une trêve qui permettra de recharger les batteries.

Jonathan, comment allez-vous après le derby perdu à Tournai?

Ça va bien! Ce n’est pas une défaite face au voisin qui va me mettre le moral à zéro, vous savez! On a pris 3-0 mais tout le monde a accepté de dire que c’était un peu trop forcé car dans le jeu, on n’a pas été mauvais du tout. C’est à deux niveaux que l’on a manqué de justesse dans notre prestation. Il y a d’abord le fait que l’on encaisse à des mauvais moments. Le pire est bien sûr ce 1-0 pris juste avant la pause. Pendant 43 minutes, on a tenu la dragée haute à Tournai même si ce dernier avait plus souvent la possession mais en lui laissant que très peu d’espaces offensivement. Et puis, il y a ce but qui arrive parce qu’on a laissé le joueur faire 25 mètres seul balle au pied. Sa frappe est magnifique mais si on le presse mieux, il n’a pas tout le loisir de placer ce tir. Quant au 2-0 en seconde période, il nous fait aussi mal au moral car il survient au plus fort de notre domination.

L’autre tort, c’est votre manque de présence en zone de conclusion…

Surtout après la pause! Avant celle-ci, à part le tir d’Ismaël Dauoud, on n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Mais en seconde période, on devait être plus incisif à l’approche du but de Dannel.

Vous avez d’ailleurs hérité de la plus belle occasion avec ce face-à-face avec le gardien de but tournaisien…

Qui joue bien le coup! C’est une occasion qui arrive à 2-0. J’aurais dû la mettre au fond mais je ne suis pas sûr que même en réduisant le score à 2-1, on aurait réussi à inverser la tendance.

Ce raté ne vous perturbe pas?

Oh mon Dieu, là non, pas du tout! Il m’en faut plus pour me tracasser. Si ça s’était passé à 0-0, j’aurais réagi autrement mais là, ce n’est pas pareil. Et puis, il faut regarder le contexte du match. Même si on a senti à un moment donné que les Tournaisiens n’en menaient pas large, de notre côté, je pense qu’on aurait pu encore jouer une heure sans jamais marquer.

Votre avis sur Tournai?

Une bonne petite équipe bien en place qui sait garder la possession du ballon. Sa circulation de balle est efficace. La voir dans le Top 3 n’est pas un hasard! J’ai apprécié ce derby car on est tombé sur des joueurs que je ne connaissais pas mais je les ai trouvés très sympas, aussi bien pendant qu’après le match. Au-delà de leurs qualités footballistiques, ils ont des qualités humaines. C’est une belle découverte et je leur souhaite donc le meilleur pour la suite de leur saison. J’aurai plaisir de les revoir lors du dernier match… pour les battre cette fois!

Tournai-Pays Vert, ça avait la même saveur que les Tournai-Géants Athois que vous avez connus par le passé?

Non, c’était différent! Avant, tous les acteurs du derby se connaissaient. Ici, à part Julien Désire, j’ai découvert tous les autres joueurs. Il faut aussi avouer que le niveau n’est pas le même. J’ai joué Tournai par le passé lorsque l’on était dans l’ancienne D3 où on côtoyait des clubs flamands. En D3 amateurs, on est plus dans une Promotion. Et encore, j’ai joué à ce niveau-là avec Tertre il y a quelques années et à l’époque, c’était encore autre chose que ce qu’on connaît aujourd’hui. Mais ce n’est pas plus mal pour moi, je ne galope plus autant qu’avant avec l’âge…

À 33 ans, vous vous sentez quand même prêt à effectuer le déplacement de ce samedi à Aische…

Bien sûr! Je ferai un petit somme dans le bus (rires). On y va avec l’envie de gommer le match aller qui avait été quelque peu spécial.

C’était le premier match en nationale pour le club…

Euh oui mais c’était aussi le week-end de la Ducasse! Et vous savez comment ça fonctionne à Ath: il y a la veille, l’avant-veille et l’avant-avant-veille! La Ducasse, ce n’est qu’une fois par an et c’est sacré… Il y a clairement des choses auxquelles on ne touche pas!

Plus sérieusement: Aische, ça a fait 0-2 au final en août…

Ce n’était pas 1-3? On avait marqué, non? On avait été fortement acculé en première période. Je me rappelle m’être dit: «Oh purée, ça va être chaud cette saison si tous les adversaires jouent comme ça!» Il y avait ensuite eu l’exclusion rapide de notre gardien, puis deux très beaux buts du même joueur. Mais à dix, on n’avait pas été mauvais après la pause. On avait même su prendre le jeu à notre compte. On n’aura pas le même match ce samedi, vous verrez!

Que peut-on espérer de la seconde partie de saison pour le Pays Vert?

Essayer de moins perdre de bêtes points! Perdre à Tournai n’a rien de très grave. Par contre, lâcher des unités à domicile face à Ganshoren ou Uccle, cela m’embête bien plus. À un moment, on aurait pu se retrouver à la quatrième place si on n’avait pas galvaudé bêtement. On doit gagner en régularité. Pour cela, il faut que sur le terrain, on soit au moins à neuf joueurs à être très bien. On a vu au premier tour que si trois ou quatre gars sont moins dedans, on coule car on n’a pas l’expérience de la nationale. Normal, les trois quarts du groupe étaient encore en P2 il y a peu.

«Bizarrement calme cette saison»

On a déjà parlé en long et en large du projet «made in local» du Pays Vert avec ses rares joueurs à ne pas habiter l’entité athoise – ils sont trois: l’Obigeois Ramser, le Nordiste Vallera et le Syllien Mszanecky; et ce n’est pas le bout du monde non plus!

– et auquel Jonathan Eckhaut est très fier de participer: «C’est exceptionnel ce qu’il se passe au club avec que des mecs du coin. Au Pays Vert, je suis comme chez moi. J’ai la fibre athoise, explique le gaucher qui a commencé le foot à Maffle. J’ai connu la première fusion à Ath avant de partir à La Louvière mais de très vite revenir. Puis, il y a eu Renaix, Isières, Saint-Ghislain et les Géants Athois. Cela fait huit ans que je n’ai plus bougé malgré des opportunités mais je ne voulais plus des entraînements à répétition. J’étais heureux en provinciales avec deux séances par semaine. Me revoilà avec trois désormais, se marre le numéro 12 du Pays Vert qui en est à trois buts inscrits cette saison. Ce n’est pas assez! Mais je compense par des assists qui ont la même saveur qu’un goal… Maintenant, je suis toujours preneur d’un but ou l’autre. Ça fait toujours plaisir aussi! Et ça permettra au groupe de continuer à progresser au classement général. Je me dis que l’on peut finir cinquième ou sixième vu nos qualités et celles de nos adversaires.» Le Top 5, c’est le tour final! «Alors, non, sixième, ce sera déjà très bien finalement, plaisante encore celui qui n’a pris qu’une jaune depuis le début de championnat. Je suis bizarrement calme cette saison-ci. Mais ce n’est peut-être pas malin de me l’avoir fait remarquer. Si je prends rouge à Aische, gare à toi!»

Commentaires

PÂQUES 2019

CLASSEMENT D3

1. CS Brainois   27 11 8 0 3 21 9 +12
2. Union Namur FLV   24 11 7 1 3 30 10 +20
3. Tournai   20 11 5 1 5 16 6 +10
4. Stade Brainois   18 11 5 3 3 15 11 +4
5. R. Symphorinois   18 11 5 3 3 16 14 +2
6. AQ Mons   17 11 5 4 2 16 14 +2
7. Aische   17 11 5 4 2 17 18 -1
8. RJ Wavre   16 11 5 5 1 21 22 -1
9. CS Pays Vert Ostiches-Ath   15 11 4 4 3 14 14 0
10. Jette   14 11 4 5 2 18 19 -1
11. Léo Uccle   13 11 4 6 1 21 14 +7
12. Ent. Manage   13 11 3 4 4 11 12 -1
13. J Tamines   9 11 3 8 0 10 22 -12
14. Entente Binchoise   9 11 2 6 3 14 25 -11
15. Stockel   8 11 2 7 2 12 27 -15
16. Ganshoren   6 11 1 7 3 15 30 -15