CS Pays Vert Ostiches Ath : site officiel du club de foot de Ostiches - footeo

L'Avenir-Arnaud Mercier en a assez de se retourner

15 décembre 2018 - 20:37

Le gardien du Pays Vert encaisse bien trop de buts à son goût depuis quelques matches. Face à Wavre, il veut que ça change pour sa sixième clean-sheet. Pays Vert - Wavre Sp. : Dimanche à 15 h

Plus que 90 minutes et c’en sera fini de la première partie de la saison qui, pour le Pays Vert, est une réussite même si les résultats des dernières semaines – avec le 2 sur 12! – viennent un peu assombrir un ciel qui, il y a un mois, était résolument radieux. Pas de quoi entamer la bonne humeur d’une formation athoise qui veut finir sur une bonne note son année 2018 avec la réception de Wavre qui a toutefois réussi là où le Pays Vert a échoué: tenir Tournai en échec! Et cela, son gardien Arnaud Mercier le sait, lui qui est allé rechercher un peu trop régulièrement à son goût le ballon au fond de ses filets au cours des derniers matches.

Arnaud, revenons en vitesse sur votre dernière rencontre à Aische; un match nul 3-3 disputé dans des circonstances dantesques paraît-il…

C’est le mot: c’était dantesque! Je n’avais jamais joué dans de telles conditions. Il y avait énormément de pluie, un vent incroyablement fort. En seconde période, c’est très simple: les joueurs d’Aische pouvaient tirer des 20 mètres, je n’y voyais rien du tout en raison de la grêle et de la pluie battante! Et les ballons arrivaient à toute vitesse tellement les bourrasques étaient extrêmement violentes.

En raison de ces conditions, chacune des équipes aura eu sa mi-temps; 0-2 pour le Pays Vert à la pause et 3-3 à la fin des 90 minutes…

C’est exactement ça! J’ai plusieurs personnes qui m’ont interpellé en me demandant comment on avait fait pour concéder le partage alors qu’on avait mené 0-2 à la pause et 1-3 en début de seconde période. Mais si elles avaient été sur le terrain, elles auraient mieux compris. Si je n’ai rien eu à faire lors du premier acte, on n’a quasi joué que dans notre partie de terrain après le repos. À part sur notre troisième but, le gardien local n’a pas bougé lors de la seconde période; il était frigorifié. J’ai rarement vu un mec courir aussi vite pour rejoindre les vestiaires. De notre côté, c’était un exploit qu’on ait réussi à marquer un but contre le vent et la pluie. Sur ce coup-là, Valentin Ramser, le passeur, et Jason Vandeville, le buteur, ont été héroïques. Quand on regarde le match dans son ensemble, ce score de 3-3 est un résultat logique car en fin de match, on a pas mal souffert et Aische a eu quelques situations chaudes pour mettre un quatrième but.

Avec le recul, au Pays Vert, on est donc satisfait avec ce point?

Oui et non! Oui car Aische est une belle équipe, un membre du Top 5 et donc un prétendant au tour final. Le contraindre au partage sur sa pelouse reste une performance. Mais j’ai aussi envie de dire non car la manière dont on encaisse les trois buts ne me plaît pas. On ne se prend que des goals sur des phases arrêtées. Que l’adversaire en marque un de cette manière, pourquoi pas, mais pas trois. C’est beaucoup trop et ce n’est pas du tout digne de la nationale.

Cette difficulté à défendre sur les coups de pied arrêtés, on l’a pointé du doigt; quelle est selon vous l’explication à un tel manquement?

Il y a sûrement un souci lié à la concentration. Mais le placement fait aussi défaut. On joue la zone mais peut-être que ça ne nous convient pas! Chaque joueur est responsable d’un espace prédéfini, se concentre donc plus sur le ballon que sur un homme et quand un adversaire arrive en plein mouvement, il peut être plus facilement surpris. La zone demande de l’implication et de l’application. Chacun est mis devant ses responsabilités et si l’un lâche, tout le bloc est mis en difficulté. On l’a vu lors des matches à Aische, Tournai et contre Uccle. Peut-être doit-on changer notre tactique sur ces phases? C’est à discuter avec le staff! Une solution doit être trouvée.

Depuis le début de la saison, on a souvent vanté la solidité défensive du Pays Vert mais depuis un mois, c’est bien moins le cas: trois buts à Aische, trois autres à Tournai, quatre contre Ganshoren, trois face à Uccle; cela fait beaucoup! Mais comment le vivez-vous en tant que gardien?

Pas bien évidemment! C’est frustrant! L’autre jour, je regardais les clean-sheets réalisés par les gardiens de la série. J’en ai signé cinq, ce qui me place dans le Top 3 du classement. C’est la preuve qu’on sait être solide derrière. Mais à côté de ça, on sait aussi se prendre de sacrées claques! Un jour, on a une défense de fer; une semaine plus tard, on a une défense passoire et on s’en prend trois ou quatre comme pour un rien. On manque terriblement de régularité et là non plus, en D3 amateurs, ce n’est pas acceptable.

Est-ce que cela peut s’expliquer par le fait que, chaque semaine, le onze change et qu’entre autres, en défense, ça peut parfois manquer de stabilité?

On a parfois dû chipoter derrière en raison des blessures et suspensions. Mais à Aische, on avait la défense type et on a encaissé à trois reprises. Je pense que dans notre schéma tactique, le milieu défensif joue un rôle crucial. Et l’absence de Sven Leleux en ce moment est préjudiciable. Mais elle n’excuse pas tout. On doit aussi savoir composer avec.

Commentaires

PÂQUES 2019

CLASSEMENT D3

1. CS Brainois   27 11 8 0 3 21 9 +12
2. Union Namur FLV   24 11 7 1 3 30 10 +20
3. Tournai   20 11 5 1 5 16 6 +10
4. Stade Brainois   18 11 5 3 3 15 11 +4
5. R. Symphorinois   18 11 5 3 3 16 14 +2
6. AQ Mons   17 11 5 4 2 16 14 +2
7. Aische   17 11 5 4 2 17 18 -1
8. RJ Wavre   16 11 5 5 1 21 22 -1
9. CS Pays Vert Ostiches-Ath   15 11 4 4 3 14 14 0
10. Jette   14 11 4 5 2 18 19 -1
11. Léo Uccle   13 11 4 6 1 21 14 +7
12. Ent. Manage   13 11 3 4 4 11 12 -1
13. J Tamines   9 11 3 8 0 10 22 -12
14. Entente Binchoise   9 11 2 6 3 14 25 -11
15. Stockel   8 11 2 7 2 12 27 -15
16. Ganshoren   6 11 1 7 3 15 30 -15